eOspace

eOspace est un réseau national d'architectes, de bureaux d'étude, d'experts en performance énergétique et d'entreprises agréées s'inscrivant dans une démarche écologique raisonnée : éco rénovation et éco construction de maisons, d’appartements et de bureaux ou locaux industriels.

- BBC neuf et rénovation


La RT 2012 et l’étanchéité à l’air


La réglementation 2012 entraine des mutations majeures dans la conception et la construction de bâtiments. Elles nécessiteront une nouvelle approche de la maîtrise d’œuvre qui devra travailler forcément en ingénierie concourante (décloisonnement des architectes, des bureaux d’études voire des entreprises) et l’utilisation de nouvelles techniques de construction nécessitant un soin de mise en œuvre auquel la profession n’était pas habituée notamment en ce qui concerne l’étanchéité à l’air et les ponts thermiques.

Tout ceci renforce la pertinence d’une organisation de type eOspace.

Pour respecter la règle,  l’exigence principale réside dans une valeur limite de consommation de 50 kWhep par m2 de SHON et par an ( selon les régions) et elle comprend en principal  le chauffage, la climatisation, l’électricité, l’éclairage, l’eau chaude . Cette consommation correspond à 500 litres de fioul par an tous usages confondus (éclairage compris) pour une maison de 100m2.

En plus de ces objectifs de consommations théoriques, il est également indispensable de garantir une bonne étanchéité à l’air. Et la barre est haute, 0,6m3/h/m2 de perméabilité maximum (habitat individuel) et les responsabilités sont contractuelles si cette performance n'est pas atteinte (obligation de résultat) et non couvertes en défaut de conception. Pour indication, une maison récente de moins de 10 ans présente en général des débits de fuites de l'ordre de 1,5 à 2m3/h/m2. Entre 2 à 0,6 c'est un océan...


On peut distinguer cinq enjeux principaux liés à l’étanchéité à l’air :
- L’hygiène et la santé (not. la qualité de l’air intérieur)
- Le confort thermique et acoustique des occupants
- La facture énergétique
- La conservation du bâti
- La sécurité des personnes à proximité de sites industriels SEVESO

Pour information, l’augmentation du débit de renouvellement d’air due aux infiltrations peut entraîner une augmentation des besoins de chauffage de l’ordre de 10% pour des systèmes de ventilation simple flux et de 25% voire plus, pour des systèmes double flux sur des constructions très perméables.

Il est donc nécessaire d’intégrer cette préoccupation dès la phase de conception, en particulier, en limitant le nombre de pénétrations de l’enveloppe et en décrivant précisément les schémas de détails d’exécution. Le concepteur peut s’appuyer sur de nombreux produits et systèmes spécialement conçus pour assurer une excellente maîtrise de l’étanchéité (membranes, pare vapeur, frein-vapeur, joints pré-comprimés, passe-câbles et passe-conduits, adhésifs à longue durée de vie, etc.).

La qualité de la mise en œuvre est également essentielle. Il est donc important de sensibiliser les entreprises et de leur fournir des détails constructifs et d’exécution clairs. Le maître d’œuvre doit assurer tout au long du chantier un suivi rigoureux du traitement des points sensibles. Il pourra être judicieux de finaliser les détails constructifs des points sensibles avec les entreprises concernées.

Les principaux points sensibles d'une maison BBC


Les principaux points sensibles :

• Les liaisons façades et planchers
Liaison mur / dalle sur terre plein, liaison mur / dalle ou plancher en partie courante…

• Les menuiseries extérieures
Seuil de porte palière, seuil de porte fenêtre, liaison mur / fenêtre au niveau du linteau, l'étanchéité en vitrage et dormant, les coffres de volets roulants...

• Les équipements électriques
Interrupteurs sur paroi extérieure, prises de courant sur paroi extérieure…

• Les Trappes et les éléments traversant les parois.
Trappe d’accès aux combles, Trappe d’accès aux gaines techniques les  canalisations …

• Les liaisons plafonds mur ou pièces de charpente
    Les fuites sont mesurées à la porte soufflante (mise en dépression du local) et localisées à l'aide de caméra thermiques ou des fumigènes.
    En cas de fuite à réduire, le travail de reprise de perméabilité peut nécessiter des démontages d'ouvrages parfois importants. L'action préventive est donc indispensable.
    Porte soufflante pour test BBC






     

    La loi Grenelle 2 impose que “des travaux d’amélioration de la performance énergétique soient réalisés dans les bâtiments existants à usage tertiaire ou dans lesquels s’exercent une activité de service public dans un délai de 8 ans à compter
    Contactez un membre du réseau eOspace