eOspace

eOspace est un réseau national d'architectes, de bureaux d'étude, d'experts en performance énergétique et d'entreprises agréées s'inscrivant dans une démarche écologique raisonnée : éco rénovation et éco construction de maisons, d’appartements et de bureaux ou locaux industriels.

Lexique de la construction et de la rénovation écologique

A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-U-V-W-X-Y-Z

A

ABF
Architecte des Bâtiments de France

Aéorothermie
Utilisation des calories présentes dans l'air pour le chauffage intérieur. La pompe à chaleur aérothermique est installée à l'intérieur ou extérieur d'un bâtiment et prélève la chaleur de l'air extérieur pour chauffer l'intérieur. Lorsque la température est trop basse, l'évaporateur de la pompe à chaleur aérothermique peut givrer, diminuant ainsi son efficacité. Ce type de pompes est ainsi muni d'un système de régulation permettant d'inverser le fonctionnement de la pompe pour dégivrer l'évaporateur pendant un court moment.

Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie - ADEME

Cet établissement public à caractère industriel et commercial a 4 missions :

  • Participer au financement de la recherche et l’innovation
  • Informer et sensibiliser le public à travers des campagnes de communication de grande ampleur
  • Conseiller les acteurs socio-économiques
  • Aider à la concrétisation des projets (soutien financier gradué)

Elle intervient dans tous les domaines qui touchent à l’environnement : les changements climatiques, les économies d’énergies, l’air, le management environnemental, les transports…

Agenda 21
« Programme commun pour le XXIè siècle » adopté en 1992 à la conférence de Rio par 178 pays. Il liste une série d’action devant être intégrées aux législations nationales de manière prioritaire pour progresser vers un développement durable (équité sociale, efficacité économique, viabilité écologique). Il existe un Agenda 21 local qui permet aux collectivités de prendre en compte l’environnement dans la gestion de leur territoire. Il peut être appliqué à une entreprise privée ou à une collectivité publique, etc.

Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat - ANAH

Son but est de promouvoir le développement et la qualité du parc de logements privés existants. L'Agence nationale de l'habitat accorde des subventions pour la réhabilitation et l’amélioration des résidences principales de plus de 15 ans. Elle délivre des aides pour les bailleurs, les locataires, les propriétaires pour des travaux d’amélioration  ou  d’accessibilité. L’éco-Subvention sous conditions de revenus est réservé aux propriétaires occupants

Analyse du cycle de vie - ACV
Elle désigne la compilation et l’évaluation des consommations d'énergie, les utilisations de matières premières, et les rejets dans l'environnement, ainsi que l'évaluation de l'impact potentiel sur l'environnement associé à un produit, un procédé ou un service, sur la totalité de son cycle de vie. Le cycle de vie d'un produit, procédé ou service rassemble les phases de fabrication, de transformation, de transport, d’utilisation et de destruction. Cette méthode repose sur une démarche en 4 phases : - la définition des objectifs et du champ de l'étude, - l'analyse de l'inventaire, - l'évaluation de l'impact, - l'interprétation des résultats obtenus en fonction des objectifs initiaux.

Appareil indépendant à bois

Equipement brûlant (généralement des bûches, granulé ou briquettes) et fournissant de la chaleur à une ou plusieurs pièces, essentiellement par rayonnement et convection directs, pour le chauffage et / ou l'agrément. Ils sont regroupés selon deux grandes familles : d'une part les poêles, d'autre part les foyers fermés ou inserts.

Assainissement autonome

Installation d'équipements qui permettent d'éliminer les eaux usées d'une habitation individuelle généralement sur la parcelle portant l'habitation, sans transport des eaux usées.

Audit énergétique

Etude réalisée par un professionnel (thermicien) en vue de travaux améliorant les performances énergétiques du bâtiment. Véritable outil d'aide à la décision, il permet au client de faire des choix financiers en tenant compte des enjeux environnementaux qu'ils impliquent.
Un objectif de performance à viser est prédéfini au début de l'étude par le maître d'ouvrage et le thermicien, ce dernier audite le ou les bâtiments, analyse les consommations énergétiques (chauffage, eau chaude sanitaire, ventilation, éclairage...) et en évalue la part de chacun. Il propose ensuite une série de mesures dont il aura évalué les coûts, les gains et les impacts.

Auto-déclarations environnementales
Labels, logos et autres déclarations environnementales issus d’initiatives privées d’entreprises ou d’associations et émises sous leur propre responsabilité (par exemple, produit « rechargeable », « recyclable », « bio-dégradable », etc.).


B

Bardage
En architecture, un bardage est un revêtement de mur extérieur. Il est généralement en bois mais on le trouve aussi en PVC ou en tôles métalliques. Il a un double rôle, à la fois décoratif mais aussi de protection et d'isolant. Dans le cas de l'isolation des murs par l'extérieur, le bardage est fixé sur la structure qui supporte le matériau isolant. Le bardage en bois nécessite un entretien régulier qui va de cinq ans (façades exposées à la pluie) à dix ans.

Bâtiment à énergie positive

Bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il en consomme.les « BEPOS » cette norme est envisagée à l’horizon 2020 pour les bâtiments neufs

Bâtiment passif

Bâtiment qui est quasiment autonome pour ses besoins en chauffage. Il utilise les apports gratuits (solaires, métaboliques, d’équipements…) et présente une très bonne isolation, le chauffage devenant un simple appoint.
Pour indication le rapport de performance entre un mur  extérieur RT2005 (norme actuelle) et un mur bâtiment passif est de 3 à 4  pour 1. Exemple:  les déperditions dans 3 ou 4m2 de paroi bâtiment passif correspondent aux déperditions de 1m2 d’un bâtiment RT 2005.

BBC

Bâtiment basse consommation. BBC est un label. Un arrêté ministériel du 3 mai 2007 définit les exigences réglementaires du label soit un objectif de consommation pour les constructions résidentielles neuves de 50 kWhep/m²/an sachant soit une division par 2 ou 3 au regard de bâtiments construits dans les années 2000.

BBC Rénovation (Label)
L’Association Effinergie a décidé d’étendre le label BBC (Bâtiment Basse Consommation) aux bâtiments existants avec le lancement du nouveau label BBC-Effinergie Rénovation en septembre 2009.
Pour les constructions résidentielles rénovées, l'objectif de consommation maximale en énergie primaire est fixé à 80 kWh/m².an à moduler selon la zone climatique et l'altitude.
Pour les constructions hors résidentiels, l'objectif est une réduction de 40% de la consommation en énergie primaire par rapport à la consommation de référence définie dans la Règlementation Thermique 2005 (RT 2005).
Une mesure de perméabilité à l'air est obligatoire pour tout logement BBC-Effinergie Rénovation. Aucune valeur cible n'est préconisée, par contre elle doit être inférieure ou égale à la valeur utilisée dans le calcul de la consommation.

Bilan Carbone

Le Bilan Carbone est un instrument de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre qui a été mis au point par l'ADEME. Il vise à permettre l'évaluation des émissions de gaz à effet de serre provoquées par une activité, qu'elle soit industrielle ou non, ou par une région donnée. Il existe depuis 2007 une version pour les particuliers, intitulée le Bilan Carbone Personnel.

Bioclimatique (architecture)

Qualité d'une conception architecturale qui tire parti au maximum des agents du climat extérieur (soleil, vent, pluie...) pour optimiser le climat intérieur (production de chaleur, de fraîcheur, hygrométrie...) La conception bioclimatique est dite passive car elle utilise les espaces et les structures même du gros œuvre du bâtiment, par différence avec les systèmes actifs, comme les capteurs solaires, qui sont des appareillages additifs.

Biodégradable

Un produit est considéré comme étant biodégradable si, une fois utilisé, il disparaît de façon naturelle par l’action d’organismes biologiques.

Biodiversité

Variété de gènes et d’organismes vivants présents dans une aire géographique délimitée. Lors du sommet européen de Göteborg en 2001, les Etats ont signé un accord sur « Une Europe durable pour un monde meilleur » avec pour objectif d’arrêter le déclin de la biodiversité d’ici 2010.

Biogaz

Ensemble des gaz qui résultent de la fermentation des déchets organiques dans un milieu en raréfaction d'air, comme les décharges ou les stations d'épuration, tels que le méthane et le dioxyde de carbone. Cette fermentation est le résultat d'une activité bactérienne, naturelle ou contrôlée.

Biomasse

La biomasse est l'ensemble de la matière organique d'origine végétale ou animale.
Les principales formes de l’énergie de biomasse sont: les biocarburants pour le transport (produits essentiellement à partir de céréales, de sucre, d’oléagineux et d’huiles usagées) ; le chauffage domestique (alimenté au bois) ; et la combustion de bois et de déchets dans des centrales produisant de l’électricité, de la chaleur ou les deux.

Bois étuvé

L'étuvage consiste à maintenir les bois dans une atmosphère inférieure à 100°C et saturée en humidité pendant environ 3 semaines.
Avantages de l'étuvage :
- obtention d'une coloration brunâtre et homogène dans la masse
- conservation de la résistance mécanique et des propriétés intrinsèques de chaque essence
Ce procédé est réalisé sans aucun adjuvant chimique, il satisfait aux préoccupations environnementales.

Bois rétifié

Il s'agit d'un bois chauffé à haute température. Il permet de modifier ses propriétés et d'augmenter la durabilité et la stabilité du bois. Le bois ainsi transformé acquiert des propriétés proches de celles des bois exotiques. Le bois rétifié est particulièrement utilisé en extérieur pour les fenêtres, les murs ou encore les cabanes. D'un point de vue environnemental, le bois rétifié n'utilise aucun produit chimique ou toxique et il est transformé à partir de bois locaux.

Brique monomur
(ou monomur de terre cuite)
Système moderne en maçonnerie de blocs préfabriqués de terre cuite entrant dans les murs à isolation répartie, est une brique en terre cuite à alvéoles verticales et à faces rectifiées issue d'argiles provoquant une porosité naturelle lors de la cuisson. C'est un matériau désigné pour la construction écologique.


C

Calorie, joule et kwh
La calorie correspond à la chaleur nécessaire pour augmenter la température d’un gramme d’eau de 14,5°c à 15,5°c.
Une calorie équivaut à 4184 Joules (J)
1 Kilo watt heure ( kWh ) correspond à 3 600 kJ ;
1 kWh est l’énergie consommée par un appareil électrique de 1000 Watts en 1 heures ou de 100 Watts en 10 heures.

Capteur solaire thermique

Coffre rigide et vitré à l'intérieur duquel une plaque et des tubes métalliques noirs (absorbeur) reçoivent le rayonnement solaire et chauffent un liquide caloporteur (antigel). Certains capteurs, conçus pour être assemblé sur chantier, sont fournis en « pièces détachées ». Quand ils sont « intégrés » ou « incorporés » en toiture, les capteurs assurent également une fonction de couverture du bâtiment.

Cellule photovoltaïque

La cellule photovoltaïque est l’élément qui permet de convertir l’énergie du soleil en une énergie électrique. Un panneau solaire photovoltaïque peut être constitué de plusieurs dizaines de cellules photovoltaïques.
Le silicium utilisé dans la fabrication des cellules existe sous 3 formes :

-Le silicium mono-cristallin a le rendement le plus élevé : 14,5%; il est aussi le plus coûteux.

-Le silicium poly-cristallin est le plus utilisé sur le marché photovoltaïque le plus utilisé, et affiche un rendement de 11,5%.

-Enfin le silicium amorphe a un rendement inférieur des silicium cristallin, s'élevant à 6%; c'est aussi le moins cher proportionnellement.

Centre scientifique et technique du bâtiment - CSTB
Établissement public à caractère industriel et commercial regroupé autour de quatre métiers : la recherche, la consultance, l’évaluation et la diffusion du savoir. Le CSTB réunit des experts des matériaux et techniques de construction, des équipements et de la sécurité, de la thermique, de l'acoustique, de l'aérodynamique, de l'éclairage, de l'environnement, de la santé, des nouvelles technologies de l'information et de la communication, de l'économie et de la sociologie.

Certification
La certification consiste à attester qu'un produit est conforme à une référence. Elle peut-être soit une norme, un agrément ou un règlement particulier. La certification est délivrée par un organisme indépendant.

Certificat Vert

Document délivré à un producteur d’électricité et qui atteste qu’une certaine quantité d’énergie, certifiée renouvelable par une instance indépendante, a été injectée dans le réseau électrique.

Chantier vert
Un chantier « vert » implique une gestion responsable des déchets du chantier (tri, valorisation/ recyclage, élimination/ traçabilité) et de faire en sorte de réduire les nuisances liées au chantier, notamment pour les riverains.

Chanvre

Utilisée comme matériau de protection. Pour la construction, on utilise l’écorce de sa tige. Hyper isolant, plante naturellement résistante au feu, le chanvre est devenu un matériau incontournable de la bioconstruction.

Chanvre banché

Technique moderne de mise en œuvre de la chènevotte de chanvre par enrobage d'un liant à base de chaux et coulage sur place entre des coffrages (les banches). Une ossature bois est nécessaire pour assurer la fonction porteuse.

Chaudière à condensation

Ce type de chaudière permet de récupérer la vapeur d’eau dégagée par les produits de combustion pour ensuite la restituer au circuit de chauffage.

Chènevotte

C'est la partie intérieure de la tige de chanvre. Ajoutée à de la chaux, elle permet de réaliser des bétons chanvre/chaux, pour réaliser des dalles isolantes, des remplissages de murs, des enduit isolants.

Coefficient d’occupation des sols – C.O.S.

Coefficient qui fixe la densité maximale de construction susceptible d’être édifiée sur un même terrain. Il s’agit d’un rapport exprimant le nombre de m2 de plancher hors-œuvres susceptibles d’être construits par m2 de sol.

Coefficient de Performance - COP

Le Coefficient de Performance indique la performance de la pompe à chaleur. Il correspond au rapport entre l'énergie utile et l'énergie consommée pour faire fonctionner la pompe à chaleur.

Cogénération
La cogénération consiste à produire en même temps et dans la même installation de l’énergie thermique (chaleur) et de l’énergie mécanique. L’énergie thermique est utilisée pour le chauffage et la production d’eau chaude à l’aide d’un échangeur. L’énergie mécanique est transformée en énergie électrique grâce à un alternateur. Elle est ensuite revendue ou consommée par l’installation. L’énergie utilisée pour faire fonctionner des installations de cogénération peut être le gaz naturel, le fioul ou toute forme d’énergie locale (géothermie, biomasse) ou liée à la valorisation des déchets (incinération des ordures ménagères…). Cette source d’énergie peut faire fonctionner une turbine ou un moteur.

Comité de Liaison des Energies Renouvelables - CLER

Association regroupant des professionnels intervenant dans tous les domaines : offre de matériels, installations, conseils, maîtrises d’œuvre, expertises, informations (revues, vidéos, expositions, informations électroniques, centres de documentations), formations, recherches appliquées et/ou fondamentales.

Commerce équitable

Mode de relations commerciales qui cherchent une plus grande équité dans les rapports entre les pays du Nord et du Sud, en améliorant les revenus et les conditions de travail des producteurs, et en respectant le milieu naturel des régions de production. Le commerce équitable a pour but de garantir le respect des droits fondamentaux des personnes et d’installer des relations économiques durables.

Composés organiques volatils - COV
Famille de produits chimiques à base de carbone. Normalement gazeux dans l’atmosphère. Ils sont émis par de nombreux produits intérieurs (colles, vernis, peintures, moquettes synthétiques, panneaux de particules, produits d’entretien, etc.). Les effets de COV sont très variables selon la nature du polluant envisagé. Ils vont d’une certaine gêne olfactive à des effets mutagènes et cancérigènes, en passant pas des irritations diverses et une diminution de la capacité respiratoire.

Compostage

Transformation par des micro-organismes des déchets organiques laissés à l’air libre. Cette dégradation accélérée permet d’obtenir du compost qui pourra ensuite être utilisé dans le jardin comme un engrais nourrissant et naturel.

Construction durable (ou éco-construction)

Construction qui, tout en assurant confort et santé des occupants, limite au mieux ses impacts sur l’environnement, en cherchant à s’intégrer le plus respectueusement possible dans un milieu et en utilisant le plus possible les ressources naturelles et locales.

Coûts externés (ou externalisés)

Du point de vue de l’environnement, ce sont les coûts que des parties externes à l’entité devront tôt ou tard engager par suite des impacts des activités, produits et services de celle-ci sur l’environnement. Un coût environnemental externé correspond à la valeur monétaire attribuée à la diminution d’un avantage ou à un préjudice subi par la société à cause d’une détérioration de la qualité de l’environnement qui n’a pas été prise en considération dans une opération de marché.

Cycle de vie d’un produit

Ensemble des étapes suivies par un produit, depuis l’extraction de matières premières, sa fabrication et son transfert vers les réseaux de distribution jusqu’à son utilisation et à son recyclage.


D

Déchet
Le code de l’environnement définit un déchet comme étant « le résidu d’un processus de production, de transformation, ou d’utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien, meuble abandonné ou que son détenteur destine à l’abandon ».

Déchets d’Equipement Electriques et Electroniques - DEEE

Il s’agit par exemple des téléviseurs, des téléphones portables, des micro-ondes… dont on se débarrasse lorsqu’ils deviennent obsolètes ou qu’ils sont hors d’usage.

Déchets ménagers

Ces déchets proviennent de l’activité quotidienne et domestique d’un foyer. En font parties les ordures ménagères, les encombrants et les déchets dangereux et les déchets provenant du jardin.

Déphasage

Le déphasage est le décalage entre le moment où le matériau est soumis à une source de chaleur et le moment où il restitue la chaleur de l'autre coté du matériau.
En faisant varier l'épaisseur du matériau, on fait varier le déphasage. Plus un matériau est isolant plus il déphase. C'est logique car la chaleur se déplace lentement dans celui-ci.

Développement durable

«Développement qui s’efforce de répondre aux besoins du présent, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs », selon la définition donnée en 1987 par le rapport « Our common future » de la Commission des Nations unies sur l’environnement et le développement, et rédigé par Mme Gro Harlem Brundtland, alors premier ministre de la Norvège.

Diagnostic de performance énergétique (DPE)

Le diagnostic de performance énergétique permet d’identifier les consommations prévisionnelles d’énergie des logements et des bâtiments mis en vente ou loués.
Celui-ci est obligatoire:
- depuis le 1er novembre 2006, à l'occasion de la vente de chaque logement ou bâtiment
- depuis le 1er juillet 2007, lors de la signature d'un contrat de location.
- depuis le 1er juillet 2007, pour un bâtiment neuf
La production d’un DPE est obligatoire pour tout bâtiment neuf ou toute partie nouvelle de bâtiment, pour lesquels la demande de permis de construire a été déposée à partir du 1er juillet 2007. Sont considérées comme parties nouvelles de bâtiments : les surélévations ou additions de bâtiments existants de surface supérieure à 150 m² ou supérieure à 30% de la surface des locaux existants.

Double flux (VMC)

Dans un système double-flux, l’air vicié et l’air neuf sont entraînés par deux ventilateurs, au lieu d’un pour les systèmes simple flux.
Entre 2 flux d’air on dispose d’un échangeur de calories, assurant la récupération de 60 à 65 % des déperditions dues au renouvellement d’air, soit une économie de chauffage d’environ 15 % par rapport à un simple flux classique et environ 8 % par rapport à un simple flux hygrorégulé.


E

Eaux usées
Les eaux usées sont les eaux évacuées des cuisines et salles de bains.

Eaux vannes
Les eaux vannes sont les eaux évacuées des WC.

Eco-citoyenneté

Ce concept est né dans les pays occidentaux à la fin des années 70. La Conférence de Rio (1992) lui a donné une audience très forte. Il implique pour l'écocitoyen d'agir de manière respectueuse envers l'environnement et de prendre conscience que chacun de ses actes au quotidien a une incidence. Il s'agit à travers cette notion de promouvoir les gestes responsables de l'environnement, comme le covoiturage, l'usage modéré de l'eau, la limitation des déplacements en avion, le contrôle de l'usage des appareils électriques domestiques, etc.

Ecoconception

L'écoconception est une démarche préventive qui se caractérise par la prise en compte de l'environnement lors de la phase de conception ou d'amélioration d'un produit. L'objectif de cette démarche est d'améliorer la qualité écologique du produit, c'est-à-dire réduire ses impacts négatifs sur l'environnement tout au long de son cycle de vie, tout en conservant sa qualité d'usage.

Éco-consommation

On parle aussi d'achat durable : action personnelle dans les achats au quotidien visant à faire des choix liés à la protection de l'environnement. Il s'agit par exemple de ne pas utiliser les sacs en plastiques, de porter sa préférence sur des produits biologiques ou des produits avec des emballages recyclables, ou encore de préférer des produits dont la fabrication fait appel aux énergies renouvelables.

Ecoconstruction

Cette notion née dans les années 1960 vise à promouvoir la construction de bâtiments autour de technologies respectueuses de l'environnement, notamment par l'utilisation des ressources naturelles locales, la mise en place de techniques d'isolation et de captation de l'énergie solaire ou géothermique qui vont réduire - ou faire disparaître - l'usage des énergies non renouvelables, et des systèmes de traitement naturel des eaux usées (filtres biologiques par exemple). L'écoconstruction est aujourd'hui soutenue en France par les pouvoirs publics.

Ecotaxe
Mesure fiscale, qui permet de taxer un produit commercialisé provoquant des dommages sur l'environnement. C'est le principe du "pollueur/payeur". Son objectif est de faire porter le choix des consommateurs sur des produits moins polluants ou recyclables, responsables de l'environnement, comme le covoiturage, l'usage modéré de l'eau, la limitation des déplacements en avion, le contrôle de l'usage des appareils électriques domestiques, etc.

On parle aussi d'achat durable : action personnelle dans les achats au quotidien visant à faire des choix liés à la protection de l'environnement. Il s'agit par exemple de ne pas utiliser les sacs en plastiques, de porter sa préférence sur des produits biologiques ou des produits avec des emballages recyclables, ou encore de préférer des produits dont la fabrication fait appel aux énergies renouvelables

Cette notion née dans les années 1960 vise à promouvoir la construction de bâtiments autour de technologies respectueuses de l'environnement, notamment par l'utilisation des ressources naturelles locales, la mise en place de techniques d'isolation et de captation de l'énergie solaire ou géothermique qui vont réduire - ou faire disparaître - l'usage des énergies non renouvelables, et des systèmes de traitement naturel des eaux usées (filtres biologiques par exemple). L'écoconstruction est aujourd'hui soutenue en France par les pouvoirs publics.

Mesure fiscale, qui permet de taxer un produit commercialisé provoquant des dommages sur l'environnement. C'est le principe du "pollueur/payeur". Son objectif est de faire porter le choix des consommateurs sur des produits moins polluants ou recyclables

Eco-efficacité

Ce concept vise à faire plus (de produits, de valeur, etc) avec moins (d'énergie et de matières premières consommées, de déchets produits, etc). L'éco-efficacité entend ainsi transformer l'industrie en y intégrant des considérations écologiques, même si l'accent est traditionnellement mis sur l'intérêt économique de la démarche (économies réalisées) plus que sur l'impact environnemental des pratiques industrielles.

Ecolabel

Label permettant de distinguer les produits ayant une garantie écologique des autres produits. La garantie ici est double : la qualité d'usage du produit et la limitation de ses impacts sur l’environnement(ex : NF Environnement, Écolabel européen).

Ecolabel Européen

Institué par le Règlement CEE n°880/92 du Conseil du 23 mars 1992, l'écolabel européen présente des caractéristiques similaires à celles de l'écolabel national NF-Environnement. Ses objectifs sont de promouvoir la conception, la production, la commercialisation et l'utilisation de produits ayant une incidence moindre sur l'environnement, sans pour autant compromettre la sécurité du produit ou des travailleurs, ou influer de manière significative sur les qualités qui rendent le produit propre à l'utilisation.

Ecolabel NF-Environnement

La marque NF-Environnement, propriété de l'AFNOR Certification, est l'écolabel français.Crée à l'initiative des pouvoirs publics en 1991, il apporte la double garantie « qualité et environnement » : les produits certifiés présentent des impacts moindres sur l'environnement tout en conservant une aptitude à l'emploi au moins équivalente à celle d'autres produits d'usage similaire. Le double objectif des écolabels est de guider le choix des consommateurs, en leur apportant une information objective et fiable, et d'encourager les industriels à améliorer la qualité écologique de leurs produits.

Ecologie

Science qui étudie les êtres vivants dans leur environnement et leurs interactions

Ecologie Industrielle

Elle cherche à répondre aux besoins particuliers et émergents des entreprises qui, sous la pression de la réglementation et du jeu de la concurrence, intègrent l’environnement dans leurs stratégies de développement.

Economie verte

Tendance qui consiste à considérer les impératifs écologiques comme des avantages économiques et sociaux. Cette économie peut être source d’innovation et d’emplois. Elle fait appel à des techniques et à des technologies de pointe donc à des employés très qualifiés

Éco-profil

Le profil environnemental d’un produit est défini, selon la norme ISO 14025, à partir des indicateurs d’impact de l’inventaire du cycle de vie. Il caractérise les impacts du produit sur l’environnement et la santé, pour l’ensemble de son cycle de vie.


Eco PTZ – Prêt écologique à Taux Zéro
Prêt écologique à taux zéro annoncé par le gouvernement en septembre 2008. Ce dispositif ne sera soumis à aucune condition de ressources et plafonné à 30 000 euros. L’objectif est d’encourager les investissements écologiques dans l’immobilier et de financer les travaux favorisant les économies d’énergie dans les logements anciens.

Éco-produit
Tout produit qui génère moins d’impacts sur l’environnement tout au long de son cycle de vie et qui conserve ses performances lors de son utilisation.

Eco-quartier

Habitat dense, diversifié et de faible hauteur qui privilégie le recours aux énergies renouvelables et offre un accès facilité aux transports en commun, ainsi que des services de proximité afin de réduire les émissions de CO2 des citoyens.
Ce type de conception repose sur 10 principes :

  • une nouvelle façon de penser et d’agir
  • Gérer la croissance urbaine
  • Organiser les déplacements
  • Localiser l’éco-quartier
  • Dessiner un quartier cohérent
  • Repenser l’habitat
  • Eco-aménagement, éco-construction, éco-rénovation
  • Organiser la gouvernance
  • Maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre
  • Le droit au service du projet
     

ECS SOLAIRE
Eau chaude sanitaire Le ballon solaire : une cuve métallique bien isolée constitue la réserve d’eau sanitaire. L’eau chaude soutirée est remplacée immédiatement par la même quantité d’eau froide du réseau. Si le soleil est présent, le liquide primaire joue alors son rôle de réchauffeur en quelques minutes. S’il n’y a plus assez, ou plus du tout de soleil, un dispositif d’appoint prend le relais pour reconstituer le stock d’eau chaude. Partout en métropole, l’appoint est indispensable pour assurer la permanence du service d’eau chaude en hiver, en demi-saison ou par longue période de mauvais temps .

Effet de serre

Phénomène naturel dû à certains gaz qui retiennent la chaleur du soleil rayonné par la surface de la Terre. L’effet de serre assure une température favorable au développement de la vie. Cependant, en s’accentuant sous la pression de l’activité humaine, il peut provoquer des changements climatiques rapides et nuisibles à l’équilibre écologique.

Effet photovoltaïque
Particularité qu’ont certains matériaux dits « semi-conducteurs » de produire de l’électricité quand ils sont éclairés.

Efficacité énergétique

Rapport entre la quantité d’énergie récupérée et l’énergie consommée. Elle est exprimée par le COP (coefficient de performance) quand il s’agit de production de chaleur, par l’EER (coefficient d’efficacité énergétique) pour les appareils produisant du froid.

Efficacité thermique

L’efficacité thermique traduit la capacité du récupérateur à réaliser un échange thermique entre l’air rejeté et l’air neuf admis.

Effusivité thermique

L'effusivité thermique d'un matériau caractérise sa capacité à échanger de l'énergie thermique avec son environnement. Elle est donnée par :

Où         
λ est la conductivité thermique du matériau (en [W·m-1·K-1])
ρ la masse volumique du matériau (en [kg.m-3])
c
la capacité thermique massique du matériau (en [J.kg-1.K-1])
Elle s'exprime donc en J.K-1.m-2.s-1/2.

Emicode

Emicode est un label de qualité pour les adhésifs et les mortiers à faible émission. Il garantit également l’absence de substances cancérigènes. Il est délivré par l’association pour le contrôle des émissions des produits de pose des revêtements de sol (GEV) qui accorde une licence d’utilisation du label sur la base de test en chambre d’émission et vérifiera que son utilisation est correcte. Il existe 3 classes d’émission

• EMICODE EC 1 : Très faible émission, la somme totale des émissions ne doit pas dépasser 500 μg/m³ après 10 jours (primaires: 100 μg/m³, ragréages: 200 μg/m³)
• EMICODE EC 2 : Faible émission, la somme totale des émissions ne doit pas dépasser 1500 μg/m³ après 10 jours (primaires: 300μg/m³, ragréages: 600 μg/m³).
• EMICODE EC 3 : Emission non faible, mais sans substance cancérigène, qualité sans émission de substance cancérigène.

Empreinte écologique
Surface de terre et d’eau nécessaire pour faire face durablement aux besoins d’une population ou d’une entreprise donnée (production de ressources, assimilation des déchets et des émissions, etc.), à niveau de vie constant. On estime généralement que les modes de productions et de consommation des pays industrialisés demandent bien plus de surface que ces pays n’en ont, ce qui explique qu’ils aient, à travers le commerce notamment, un impact sur les ressources des autres pays.

Empreinte carbone

L’empreinte carbone d’une personne est le total des émissions de CO2 émises par sa consommation personnelle et par l’utilisation d’objets qui ont, tout au long de leurs cycles de vie, leurs propres empreintes carbones. L’empreinte carbone la plus élevée est pour un objet qui demande beaucoup d’énergie à sa fabrication, qui est transporté de l’autre côté de la terre (la Chine par ex.), qui consomme un maximum d’énergie pendant sa vie pour finir dans une décharge dés qu’il tombe en panne, et mettre 200 000 ans pour se décomposer.

Emprise au sol

Surface Hors Œuvre (SHO)
Superficie de sol d’occupe un bâtiment.

Energie finale en Kwef

On utilise le terme d'énergie finale pour parler de l'ensemble des énergies se situant en fin de chaîne de transformation de l'énergie.
L'énergie utilisée concrètement par l'utilisateur final est le produit d'une chaîne de transformation d'énergie primaire. Par exemple, une voiture à hydrogène utilise l'hydrogène comme énergie finale, mais cet hydrogène est le plus souvent produit à l'aide d'électricité, elle-même produite à partir de chaleur issue de différents types de "combustibles" (charbon, gaz nature, pétrole, uranium enrichi). Dans ce cas, l'hydrogène est la source d'énergie finale pour le véhicule, et le charbon ou le pétrole l'énergie primaire. Le coefficient entre l’énergie finale et l’énergie primaire est de 258.

Energie fossile (ou combustible fossile)

Énergie issue de la fossilisation des êtres vivants. Il s'agit du pétrole, du gaz naturel ou encore de la houille. Ce sont des énergies non renouvelables à l'échelle du temps humain, polluantes lorsqu'elles sont utilisées comme combustible (phénomène de l'effet de serre accentué par le dégagement de CO2 que cela provoque) et dont la surproduction actuelle risque d'en priver l'usage pour les générations futures.

Energie grise

Somme d'énergie (mesurée en kWh) nécessité, pour une quantité donnée d'un matériau, aux différents stades de son élaboration : extraction, transports, transformation, conditionnement, mise en œuvre.

Energie primaire en Kwep
Cette expression est utilisée dans le cas du DPE, Diagnostic de Performance Energétique, par exemple. L’énergie primaire concerne l’énergie définie à la source, l’énergie que l’on trouve sur terre à la source. Cette énergie de base est nécessaire pour produire l’énergie finale, celle qui est livrée aux bornes de l’utilisateur. Entre les deux, il y a une série de transformations pour convertir l’énergie en une autre, pour la transporter, etc, …Le KwEP est l’unité de mesure de la consommation d'énergie primaire par unité de surface et par an. Une source d’énergie primaire est une forme d’énergie disponible dans la nature avant toute transformation.

Énergie renouvelable

Une énergie renouvelable est une source d’énergie qui soit ne s'épuise jamais, soit peut se renouveler rapidement à l’échelle humaine. Les énergies renouvelables n'engendrent pas de déchets ni d’émissions polluantes de manière directe. Il y a cinq sources essentielles d’énergies dites renouvelables : le vent (éoliennes), l’eau (barrages hydroélectriques, marée-motrice), le soleil (panneaux solaires), les végétaux (biocarburants) et la chaleur du sol (géothermie).

Énergie solaire passive

Utilisation de l'énergie solaire captée à l'intérieur des pièces par les fenêtres ou des baies vitrées pour être ensuite absorbée par les murs, les planchers et les meubles, puis diffusée ensuite sous forme de chaleur. Cette technique permet de faire diminuer la consommation des autres énergies et, parce qu'elle est totalement non polluante et renouvelable, est aujourd'hui défendue comme un des meilleurs moyens de faire diminuer les rejets en CO2 provoqués par le chauffage des habitations. Elle nécessite de repenser la conception des habitations par la mise en place de matériaux appropriés.

Energie verte (ou énergies renouvelables)

Electricité produite à partir de ressources renouvelables comme le vent, la biomasse ou le soleil, ou encore au moyen de petites centrales hydroélectriques au fil de l’eau. Ce type d’énergie est distribué dans le réseau d’électricité conventionnelle et présenté aux consommateurs comme une source d’énergie écologique.

Energie zéro

Une maison à énergie zéro est une maison capable de produire autant d'énergie qu'elle en consomme. A la différence de la maison passive qui consomme peu d'énergie la maison zéro est efficace dans la mesure où elle est autonome.

Eolien

Exploitation de la force du vent pour produire de l’énergie ou pomper de l’eau souterraine. Cette énergie renouvelable permet de limiter le recours aux énergies fossiles et de gagner en indépendance énergétique.

Espace tampon
Volume où l’ouverture sur l’extérieur domine (façades vitrées avec ou sans toiture vitrée), créant un espace de vie intermédiaire sans activité précise projetée.


F

Fédérations Nationales des Activités de Dépollution et de l’Environnement - FNADE
Organisation professionnelle composée de 9 syndicats regroupant les prestataires de services, les constructeurs et les fabricants de matériels qui exercent dans les domaines d'activité suivants :

  • La Gestion des déchets ménagers et industriels dangereux et non dangereux
  • Conception, réalisation, et exploitation des sites, déchèteries, unités de traitement et de valorisation énergétique ou biologique
  • Construction et fabrication des équipements et matériels
  • Dépollution des sols
  • Nettoiement de voiries et d’infrastructures urbaines
  • Conseil, assistance à la maîtrise d’œuvre et l’ingénierie dans les activités de collecte, de traitement et de valorisation des déchets.

     

Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire - FDES
La Fiche de déclaration environnementale et sanitaire est établie conformément à la norme NF P 01-010. Elle fournit aux maîtres d’œuvre, architectes et bureaux d’études, les résultats de l’analyse de cycle de vie du produit ou du système. La FDES indique la contribution de ce produit ou système à des impacts environnementaux
représentatifs : consommation de ressources énergétiques, épuisement de ressources, consommation d’eau, déchets solides, changement climatique, acidification atmosphérique, pollution de l’air, pollution de l’eau, destruction de la couche d’ozone stratosphérique et formation d’ozone photochimique.
La FDES fournit également des informations sur la contribution du produit à la maîtrise des risques sanitaires et de la qualité de vie à l’intérieur du bâtiment.
En mai 2005, l’AIMCC (Association des industries de produits de construction) avait enregistré plus de 70 FDES, dont une fiche collective réalisée par l’OTUA et le SNPPA relative à un produit générique de bardage simple peau en acier prélaqué.

Filtre à pouzzolane

Filtre bactérien percolateur servant à épurer les eaux en sortie de fosse septique avant de les rejeter directement dans un milieu naturel quand il n'est pas possible de réaliser des tranchés filtrantes. La pouzzolane, roche volcanique poreuse, sert à fixer les bactéries aérobies qui neutralisent les matières polluantes organiques.

Fixation de carbone (ou séquestration du CO2)

Les projets de séquestration de CO2 peuvent participer de deux manières distinctes et parfois complémentaires à la séquestration du carbone : (i) en extrayant le gaz carbonique de l'atmosphère et en le stockant sous forme de biomasse aérienne et souterraine; (ii) en produisant des biomasses renouvelables supplémentaires dont la valorisation énergétique permet d'éviter le recours à des combustibles fossiles.

Formaldéhyde (colles, bois agglomérés, mobilier)

Appelé également formol, aldéhyde formique ou méthanal, c’est un composé constitué de carbone, d’hydrogène et d’oxygène. C’est un gaz incolore et inflammable, d’odeur piquante et irritante. Les symptômes pris en compte sont l’irritation des yeux accompagnée ou non de larmoiements, ainsi que l’irritation nez / gorge et la sécheresse buccale. Ces symptômes apparaissent dans la plupart des études dès les concentrations de 0,2 à 0,3 ppm (250 à 375 Rg/m3).
Le formaldéhyde fait partie de la famille des COV et est considéré comme l’un des polluants majeurs de l’intérieur des bâtiments.
Il est utilisé dans de nombreux produits de construction : les bois agglomérés, mousses isolantes (MIUF, laines minérales), peintures (et laques, lasures), moquettes, tissus, produits d’entretien, les résines phénoplastes et aminoplastes…
Il est classé cancérigène avéré pour l'Homme (en 2004) par le CIRC.

Frein vapeur

Le rôle du frein vapeur est de réguler la pénétration d'humidité dans le mur pour lui permettre de s'évacuer vers l'extérieur sans condenser dans le mur.

FSC

Label bois du Forest Stewardship Council (FSC). Il s’agit de l’Organisation de la Bonne Gestion des Forêts, une organisation internationale créée en 1993 suite au Sommet de la Terre de Rio (1992). Enegendrée et soutenue activement par Green peace, les Amis de la Terre et WWF, son objectif est d’encourager les initiatives de gestion forestière socialement, écologiquement et économiquement responsables.


G

Garantie décennale
Présomption de responsabilité du constructeur, pendant une durée de dix ans à compter de la réception des travaux, sur les dommages qui compromettent la solidité de l’ouvrage ou qui, l’affectant dans l’un de ses éléments constitutifs ou l’un de ses éléments d’équipement indissociable, le rendent impropre à sa destination. Cette présomption s’étend également aux dommages qui affectent la solidité des éléments d’équipement d’un bâtiment mais seulement lorsque ceux-ci font indissociablement corps avec les ouvrages de viabilité, de fondation, d’ossature, de clos ou de couvert.

Gaz à effet de serre

Présents dans l’atmosphère, ces composés gazeux retiennent la chaleur. Ils sont soit naturels soit créés par l’activité humaine. Les principaux gaz à effet de serre sont le dioxyde de carbone, le méthane, le protoxyde d’azote ou encore les gaz fluorés.

Gaz naturel
Gaz combustible riche en méthane provenant des gisements naturels. Il s’agit d’un mélange d’hydrocarbures qui se liquéfient à la pression atmosphérique. Le gaz naturel est utilisé comme énergie domestique ainsi que pour le fonctionnement des installations industrielles et des centrales électriques.

Générateur photovoltaïque (PV)
Système complet assurant la production et la gestion de l'électricité fournie par les modules photovoltaïques. L'énergie est stockée dans des accumulateurs et/ou transformée en courant alternatif suivant le type d'application.

Géothermie
Utilisation de la chaleur des nappes d’eau souterraines ou du sous sol pour la production d’électricité ou pour le fonctionnement d’un chauffage collectif.

Gestion des déchets

Ensemble des opérations mises en œuvre pour la prévention de la production de déchets et pour l'élimination des déchets.

Gestion Technique Centralisée
Système permettant de collecter les paramètres essentiels liés au fonctionnement du bâtiment. Elle assure la garantie des services prévus par les équipements mis en place et l’amélioration de leur rentabilité.

Grenelle de l'environnement

Négociations politiques organisées en France en 2007 sous l'impulsion du gouvernement Fillon, ayant comme objectif de réunir l'ensemble des responsables des secteurs concernés par les questions environnementales (gouvernement, ONG, associations professionnelles) afin de prendre des décisions à long terme. "Grenelle" est une référence aux accords de Grenelle de mai 1968 et à la réunion des représentants des différents acteurs de la société.

Gros œuvre
Se réfère aux éléments porteurs concourant à la stabilité et à la solidité du bâtiment ainsi qu'aux éléments qui assurent le clos, le couvert, et l’étanchéité, à l’exclusion des parties mobiles.

Gypse

Le gypse est une espèce minérale composée de sulfate hydraté de calcium de formule CaSO4 · 2 H2O.


H

Habitat bioclimatique
Bâtiment dans lequel le chauffage et la climatisation sont réalisés en tirant le meilleur parti du rayonnement solaire et de la circulation naturelle de l’air. Cela consiste donc à trouver une adéquation entre l’habitat, le comportement des occupants et le climat, pour réduire au maximum les besoins de chauffer ou de climatiser

Habitat passif

Concept de bâtiment dont la consommation énergétique, calculée au m², se doit d'être très faible. Ce type d'habitation permet la réduction conséquente des dépenses d'énergie de chauffage par rapport à une maison neuve classique. Le programme européen CEPHEUS (Cost Efficient Passive Houses as EUropean Standards) a permis le développement du concept de bâtiment passif, en finançant des constructions innovantes de maisons passives dans cinq pays (Allemagne, Autriche, France, Suisse, Suède).

Habitat sain
« La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité » (OMS – 1948).
Un habitat sain intègre ces paramètres, en particulier, une qualité de l'air intérieur avec des matériaux exempts ou presque de polluants et toxiques (COV, fibres, particules fines), de radiations électromagnétiques limitées, une ambiance chromatique étudiée, un bon éclairage naturel et artificiel, une qualité acoustique, un confort thermique en toute saison, la sécurité des personnes, l'ergonomie et la qualité d'usage et enfin des charges de fonctionnement maitrisées(coût de l'énergie).

Haute Performance Energétique - HPE
Haute performance énergétique est un label distinguant les opérations de constructions neuves atteignant un niveau de performance plus élevé que l'exigence réglementaire minimale

Haute Qualité Environnementale (HQE)

Label officiel français, délivré par l’Association HQE, désignant une démarche volontaire du maître d’ouvrage prévoyant la prise en compte de 14 cibles intégrées dans deux groupes :
- Groupe 1 : Maîtriser les impacts sur l’environnement extérieur
- Groupe 2 : Créer un environnement intérieur satisfaisant

Les 14 cibles sont : Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement, choix des procédés et produits de construction, chantier à faible nuisance, gestion de l’énergie, gestion de l’eau, gestion des déchets d’activité, gestion de l’entretien et de la maintenance, confort hygrothermique, confort acoustique, confort visuel, confort olfactif, conditions sanitaires des espaces, qualité de l’air intérieur, qualité de l’eau (origine, recyclage,…).

Horloge de programmation

Instrument pour régler automatiquement le niveau de chauffage en fonction des différentes périodes de la journée. Son utilisation est préconisée par l'ADEME pour réduire les consommations d'énergie, la nuit par exemple.

Hydrofuge
Se dit d'un matériau imperméable à l'eau.


I

Impact environnemental
Toute modification de l’environnement, négative ou bénéfique, résultant totalement ou partiellement des activités, produits et services d’un organisme. [ISO 14050]

Inertie thermique

L'inertie thermique est la capacité physique d'un matériau à conserver sa température.
L'inertie thermique d'un bâtiment est recherchée afin de minimiser les apports thermiques à lui apporter pour maintenir une température constante.
L'inertie thermique est importante pour assurer une ambiance climatique confortable pour ses occupants.
Un bâtiment à forte inertie thermique équilibrera sa température en accumulant le jour, la chaleur qu'il restituera la nuit pour assurer une température moyenne.
Les matériaux à forte inertie thermique sont utilisés pour accumuler la chaleur ou la fraîcheur (radiateur à accumulation, radiateur à inertie thermique, isolants à forte densité, briques réfractaires, etc).

Inventaire du Cycle de vie - ICV

L’inventaire du cycle de vie est une phase de l’analyse de cycle de vie (ACV) impliquant la compilation et la quantification des entrants (a) et des sortants (b), pour un système de produits donné au cours de son cycle de vie. [ISO 14040] (a) Flux entrant : matière ou énergie entrant dans un processus élémentaire. [ISO 14040] (b) Flux sortant : matière ou énergie sortant d’un processus élémentaire. [ISO 14040]

ISO 14000

La série de normes ISO 14000 a été développée pour aider une entreprise à évaluer et maîtriser de manière continue les impacts de ses activités, produits et services sur l’environnement. Ces normes n’imposent pas d’exigences absolues en matière de performance environnementale, mais un engagement de la direction de l’entreprise à se conformer à la législation et au principe d’amélioration continue.

ISO 14001

Norme permettant de constater l’aptitude d’une société ou d’un organisme à maîtriser l’impact de son activité sur l’environnement et le respect réglementaire. Cette norme internationale, rédigée en septembre 1996, repose sur le principe d’amélioration continue de la performance environnementale.

ISO 9001

Norme internationale qui permet d’établir la capacité d’une société ou d’un organisme à répondre aux exigences de ses clients en matière de qualité d’un produit ou d’un service. Cette norme concerne la conception du produit, la maîtrise de l’outil de production et du procédé de fabrication ainsi que le contrôle qualité du produit final.

Isolement acoustique

Valeur exprimée en décibel qui caractérise la réduction du bruit lors de sa propagation d'un endroit à un autre. L'isolement acoustique réglementaire est de 53 dB entre deux logements neufs.

Isolation
thermique
Le coefficient R mesure le pouvoir isolant d'une paroi. Les matériaux de base permettant d'assurer une bonne isolation thermique sont par exemple la ouate de cellulose, le chanvre, les laines de bois, les laines minérales..

Isolation extérieure

L’isolation thermique par l’extérieur (I.T.E) est un système complet d’éléments posés sur l’enveloppe extérieure d’un bâtiment pour décorer et traiter thermiquement les surfaces pleines des parois verticales.

Isolant thermique

Matériaux installées dans les structures des bâtiments (murs, toits et sols) et autour des fenêtres et portes pour empêcher les fuites de chaleur. L'isolation des bâtiments est une des pistes d'économie d'énergie les plus importantes pour les années à venir, car elle permet de préserver les ressources énergétiques et de limiter les émissions de gaz à effet de serre.


K

Kyoto (protocole de)
Accord intergouvernemental signé en 1997 lors de la Conférence des Parties à la Convention-Cadre sur le Changement Climatique visant à stabiliser les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Tous les pays membres de la convention climat ont pour objectif de stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère à un niveau qui empêche toute perturbation anthropique dangereuse du système climatique.


L

Laine de cellulose (ou ouate de cellulose)

La cellulose est une macromolécule de la famille des glucides contenue dans les cellules végétale. La laine de cellulose désigne dans le bâtiment le produit du recyclage de papier journal servant à l'isolation ou l'armature de panneaux. La laine de cellulose se présente sous forme de flocons laineux utilisables en vrac, projetés, déversés ou insufflés, ou sous forme de panneaux texturés.

Lampe basse consommation

On parle aussi de lampe fluorescente ou lampes à économie d'énergie. Le principe est identique à celui en œuvre dans les "néons" : de la poudre est rendue fluorescente par des ultraviolets envoyés dans de la vapeur de mercure. La lampe basse consommation peut consommer jusqu'à 5 fois moins qu'une lampe classique à filament et sa durée de vie est également multipliée - c'est pourquoi, dans une optique de politique d'économie d'énergie et de développement durable, son usage sera imposé à partir de 2012 (Directive de l'Union Européenne). Néanmoins ce type de lampes est critiqué par certains en raison de la pollution électromagnétique qu'elles provoquent, ce qui a conduit des constructeurs à proposer des modèles de lampe à économie d'énergie garantie "basse radiation".

Laine de bois

La laine de bois est un matériau pour l'isolation. Fabriquée à partir de fibres de bois liées avec de la lignine de bois, la laine de bois possède un très bon coefficient d'isolation thermique en hiver. C'est un des meilleurs isolants pour la maison.

Liants minéraux

Le terme « liants minéraux » regroupe les liants hydrauliques (chaux, ciment...), les réactifs à caractère pouzzolanique (cendres volantes, scories et déchets sidérurgiques, ciment au laitiers, chaux hydraulique) et d'autres réactifs comme les silicates solubles, les argiles, les zéolithes, etc. Un liant hydraulique est une matière inorganique finement moulue qui, mélangée avec de l’eau, forme une pâte qui fait prise et durcit par suite de réactions et de processus d’hydratation et qui, après durcissement, conserve sa stabilité, même sous l’eau (Norme NF P 15-301). Les pouzzolanes ou tout réactif à caractère pouzzolanique, sont capables à température ordinaire et en présence d'eau, de fixer la chaux hydratée pour donner des composés stables ayant des propriétés hydrauliques.

LED

Les LED, de l’anglais Light Emitting Diode, sont des diodes électroluminescentes qui émettent de la lumière lorsqu’elles sont parcourues par un courant électrique et ne produisent qu’une couleur qui dépend du type de gaz utilisé. Les LED existent en plusieurs formats, les plus grosses étant par exemple couramment utilisées pour alimenter des veilleuses tandis que les plus petites sont entre autres utilisées pour éclairer les écrans LCD. Les LED présentent l’avantage d’être très économes, rapides et peu nocives et d’offrir une durée de vie bien supérieure aux éclairages à incandescence.

Livraison

Mise à disposition matérielle de la maison à son destinataire.

Loggia

Espace ouvert et couvert en deçà de la façade.

Loi Bouvard LMNP : principe général

L'amendement N° 11 de la loi de Finances rectificatives de 2009 introduit un nouveau dispositif de défiscalisation immobilière : la loi Bouvard LMNP. Ce nouveau dispositif vient en fait compléter le régime de la Location Meublée Non Professionnelle (LMNP) « classique » (avec le mécanisme d'amortissement) qui lui n'a en rien été modifié.
La loi Bouvard se différencie du statut LMNP traditionnel dans le sens ou l'avantage fiscal est une réduction d'impôt et non pas une diminution du revenu imposable par le mécanisme d'amortissement du bien immobilier comme c'est le cas actuellement avec le statut LMNP. Le dispositif LMNP perdure mais les investisseurs pourront désormais choisir un régime alternatif, le régime loi Bouvard LMNP, consistant en une réduction d'impôt, plafonnée à 300 000 €. Le taux de réduction d'impôt a été fixé à 25% du prix du logement acquis par le contribuable pour les années 2009 et 2010. Le taux de réduction d'impôt passera ensuite à 20% pour les investissements réalisés en 2011 et 2012.

Ce mécanisme de défiscalisation est valable pour tous les investissements réalisés dans :
•Les résidences de tourisme classées
•les établissements dédiés à l'accueil des personnes âgées ou handicapées (EHPAD)
•les logements affectés à l'accueil des familles de ces personnes (prévu par les articles L. 444-1 à L. 444-9)
•les résidences avec services pour étudiants (résidences étudiantes)
•et les établissements de soins longs durés (mentionnées au 2° de l'article L. 6111-2 du code de la santé publique)


Loi Scellier

Loi française en vigueur depuis le 1er janvier 2009. Cette loi remplace les lois de défiscalisation Robien (loi Scellier), Borloo (loi Scellier social) et Girardin (loi Scellier Outre-mer). Son objectif est de soutenir l'investissement locatif privé. La loi Scellier permet une réduction d'impôt équivalente à 25% du montant du prix du bien immobilier, dans la limite de 300 000 € et d'un engagement de location de 9 ans.


M

Maison basse consommation label Effinergie
Conception pour consommer dans le neuf 50 kwh/m2/an et dans l’ancien 80 kwh/m2/an.

Maison bioclimatique

Les maisons dites bioclimatiques sont des maisons dans lesquelles le chauffage et la climatisation sont réalisés en tirant le meilleur parti des ressources, du climat et de l'environnement où ils sont bâtis. Il s’agit de bâtiments à faibles besoins en énergie. Le principe est de canaliser les diverses énergies offertes par la nature et de profiter des apports extérieurs par sa disposition, l'agencement de ses fenêtres ou son isolation.

Maison biologique ou bioconstruction

Conception et construction qui tiennent compte par priorité de l’occupant, étude du positionnement terrain, étude bioclimatique, choix de matériaux non agressifs, étude des volumes pour optimiser l’espace.

Maison écologique ou écoconstruction

Construction qui prend en compte par priorité la gestion des ressources eau, énergie, gestion des déchets au niveau de la conception et de la réalisation de la construction.

Maison passive ou à très basse consommation

La Maison passive est un concept de construction à très basse consommation d’énergie basé sur une utilisation intelligente de toutes les sources de chaleur disponibles, comme la chaleur corporelle ou celle apportée par le soleil, mais aussi sur une très forte isolation (murs, toits, fenêtres...), sur l’absence de ponts thermiques, sur une grande étanchéité à l’air ainsi que sur le contrôle de la ventilation. La maison dite « passive » consomme 90% d'énergie de moins qu'une construction existante, voire 75% de moins qu'une maison nouvellement construite. Elle ne consomme en effet pas plus de 15 kWh de chauffage par mètre carré et par an, d’où parfois cette appellation « maison sans chauffage ». Plusieurs labels existent : le premier niveau de tolérance est de 42 kwh/m2/an, le meilleur de 10 kwh/m2/an.

Maison positive
Maison qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

Maître d'œuvre

Personne physique ou morale chargée par le maître d'ouvrage de la conception d'un projet immobilier, de l'assistance pour le choix des entreprises, et de la vérification de la conformité des constructions par rapport au projet élaboré et aux engagements contractuels. La fonction de maître d'œuvre est notamment exercée par les architectes.

Maître d'ouvrage

Personne physique ou morale pour le compte de laquelle sont réalisés une construction ou des travaux. Le maître d'ouvrage réunit les fonds et choisit le maître d'œuvre.

Maîtrise de l'énergie

Utilisation rationnelle de l'énergie (URE).

Management environnemental

Il désigne les méthodes de gestion d'un organisme visant à prendre en compte l'impact environnemental des ses activités, à évaluer cet impact et à le réduire. Cette démarche peut être motivée par : respect des réglementations, amélioration de l'image de l'entreprise, amélioration des relations avec les riverains, économies, certification environnementale ou un écolabel... Les actions entreprises dans le cadre d'un système de management environnemental (S.M.E.) peuvent être : un écobilan des activités de l'organisme, l'écoconception des produits, la prévention de la pollution, la diminution de la consommation des ressources naturelles, la diminution de la consommation d'énergie, la réduction des déchets, l'éducation à l'environnement, la certification suivant les normes environnementales, l'implication des fournisseurs et sous-traitants en les encourageant à adopter un système de management environnemental. Dans une politique de management environnemental, l’évaluation est nécessaire pour déterminer si les objectifs fixés sont atteints et éventuellement envisager des actions correctrices.

Matériau écologique
Matériau prélevé sur une ressource renouvelable et n’entraînant pas de pollution lorsqu’il est éliminé. Il peut aussi s’agir d’un matériau dont la fabrication n’entraîne qu’un faible dégagement de gaz à effet de serre.

Matériau récupéré (pour valorisation)
Matériau qui aurait autrement été éliminé comme déchet ou utilisé pour la valorisation énergétique, mais qui a été collecté et récupéré pour valorisation comme matériau d’apport, au lieu d’une nouvelle matière première, dans un processus de recyclage ou de fabrication. [ISO 14021:1999(F)]

Matériau recyclé

Matériau qui a fait l’objet d’une nouvelle mise en œuvre à partir d’un matériau récupéré pour valorisation au moyen d’un processus de fabrication et transformé en produit fini ou en composant pour être intégré à un produit.
[ISO 14021:1999(F)]

Matière organique

La matière organique du sol est composée d’organismes vivants, de résidus de végétaux et d’animaux et de produits en décomposition.

Méthanisation

Utilisation de déchets végétaux ou organiques pour produire, à l’échelle d’une maison ou d’une ville, du gaz convertible en énergie de chauffage ou de cuisson.

Module photovoltaïque
Assemblage en série de plusieurs cellules photovoltaïques protégées par un revêtement qui en permet une utilisation extérieure.

Mur perspirant

La perspiration est la capacité d'un matériau à diffuser en son sein la vapeur d'eau.
Le mur perspirant " respirant à travers" ne laisse passer que l'humidité et non l'air chargé de CO2 voir polluants. Une ventilation supplémentaire est à prévoir.


N

NF Bâtiments tertiaires - Démarche HQE®
Lancée en février 2005 par le CSTB sous l’égide de l’Association HQE et de l’AFNOR,
la certification « NF Bâtiments tertiaires – Démarche HQE® » est la première déclinaison du référentiel HQE® dans l’univers de la certification.

NF environnement

Créée en 1991, la marque NF Environnement est une marque de certification écologique officielle française délivrée par AFNOR Certification et qui vise à faire reconnaître les produits qui ont un impact environnemental réduit durant tout leur cycle de vie. Cette norme peut s'appliquer à toute sorte de produits, sauf quelques exceptions pour des secteurs disposant de labels spécifiques : produits pharmaceutiques, produits agro-alimentaires, services et du secteur automobile.

NF MI

Norme française maison individuelle, marque créée en 1999 sur la base de critères de qualité liés à l'environnement (par exemple pour les solutions de chauffage ou l'isolation).

NF P 01-010

La norme française sur la qualité environnementale des produits de construction s’intitule « Déclaration environnementale et sanitaire des produits de construction ». Elle établit les bases communes pour la délivrance d’une information objective, qualitative et quantitative. Elle est destinée à aider les concepteurs qui, en plus de l’aptitude à l’usage des produits et matériaux, souhaitent prendre en compte des critères environnementaux et sanitaires dans leur choix.

NF P 01-020-1 et 2

La norme française sur la qualité environnementale des bâtiments est l’équivalent de la norme NF P 01-010, mais transposée au niveau de l’ouvrage. Elle fait appel à deux textes complémentaires. Le premier est intitulé « Qualité environnementale des bâtiments, cadre méthodologique pour la description et la caractérisation des performances environnementales et sanitaires des bâtiments ». Le second volet est intitulé « Qualité environnementale des bâtiments, méthodes d’évaluation ».

Normes

Documents de référence comportant des solutions à des problèmes techniques et commerciaux concernant les produits, biens et services, qui se posent de façon répétée dans les relations entre partenaires économiques, scientifiques, techniques et sociaux. La normalisation a été confiée à l’AFNOR et aux bureaux de normalisation. L’essentiel des normes utilisées dans la construction est constitué des catégories suivantes : - Normes de produits (caractéristiques et performances des produits) - Normes d’essai (permettent la vérification des performances ou caractéristiques annoncées pour un produit ou un ouvrage) - Normes de conception et d’exécution des ouvrages - Normes de calcul des ouvrages - Normes de qualité environnementale

Norme ISO

Les normes ISO (international standard organisation) sont des référentiels internationaux d’application volontaire et dont l’objectif est de définir et de partager les bonnes pratiques (protocole de tests, vocabulaire, mode de management et d'assurance qualité, …). Certains de ces référentiels peuvent donner lieu à de la certification, c’est-à-dire qu’une personne extérieure et habilitée vérifie qu’une entreprise ou un produit est bien conforme aux exigences d’une norme donnée. Dans le domaine de la certification des entreprises, les normes les plus connues sont celles qui traitent de la gestion de la qualité (« entreprise certifiée ISO 9001 »). Plus récentes mais conçues sur le même modèle, les normes ISO 14000 concernent la gestion de l’environnement au sein de l’entreprise (« entreprise certifiée ISO 14001 »).

Nouvelles Réglementations Economiques - NRE
L’article 116 de la loi relative aux Nouvelles Régulations Economiques (votée le 15 mai 2001) oblige les entreprises françaises cotées à intégrer à leur rapport annuel, à partir de l’édition 2002 (publiée en 2003), une partie consacrée à la manière dont la société prend en considération les conséquences sociales et environnementales de son activité.


O

Oléothermie - traitement des bardages bois
Ce procédé innovant a été développé initialement au CNRS et au CIRAD de Montpellier avec un financement ADEME. . Il est aujourd'hui commercialisé par la société OLEOBOIS qui utilise le procédé avec des huiles végétales pour conserver le bois en extérieur.
Le mot oléothermie est composé à partir du préfixe olea (huile) et du suffixe thermo (chaleur). Le bois traité par oléothermie est un bois thermohuilé. Le procédé oléothermique est un procédé de thermohuilage des bois.
Différents procédés existent pour protéger les bois d'extérieur. Mais la plupart d'entre eux utilisent des produits de synthèse toxiques pour l'environnement et la santé humaine. De plus, les bois traités par voie chimique posent des problèmes de pollution dès lors que leur recyclage en fin de vie est abordé, ce qui remet en cause l'utilisation du bois dans la construction.
 
Un procédé entièrement naturel
Inspiré d'une méthode traditionnelle associant bois et huiles végétales,l'oléothermie consiste à imprégner en profondeur ce matériau d'un mélange d'huiles végétales et d'adjuvants naturels chauffé à basse température (<150°C).

Onduleur
L'onduleur transforme le courant continu fourni par les modules photovoltaïques en courant alternatif. Il est destiné à protéger le matériel électronique des microcoupures d'électricité.

Ouate de cellulose

La ouate de cellulose est un matériau de construction écologique servant à l'isolation. Il est généralement fabriqué à partir de papiers et de journaux recyclés.

Ossature bois

Technique de construction bois basée sur la fabrication d’un « squelette » fait de poutres de bois porteuses entre lesquelles est placé l’isolant (laine de verre, de roche ou chanvre…). Cette structure est ensuite fermée le plus souvent par du bardage à l’extérieur, parfois par des panneaux recouverts de crépi.


P

Panneau photovoltaïque
Groupe de modules fixés ensemble, pré-assemblés et interconnectés, destiné à être incorporé dans un champ et/ou sous-champ. (Ne pas dire panneau solaire; ne pas confondre panneau et module).

PEFC – Programme Européen des Forêts Certifiées

Label bois du Programme Européen des Forêts Certifiées, appelé désormais le Programme de Reconnaissance des Certifications Forestières. Créé en 1998 par des exploitants et propriétaires de forêts européennes. Il couvre actuellement près de 6% de la forêt mondiale.

Performance énergétique d'un bâtiment

Il s’agit de la quantité d'énergie effectivement consommée ou estimée pour répondre aux différents besoins liés à une utilisation standardisée du bâtiment. Cela peut inclure, entre autres, le chauffage, l'eau chaude, le système de refroidissement...

Perméabilité à l’air

Capacité à maîtriser les infiltrations d’air parasites à travers l’enveloppe d’un bâtiment.

Permis de construire

Autorisation administrative obligatoire, le permis de construire atteste la conformité du projet de construction avec les dispositions législatives et réglementaires relatives à l'occupation des sols et autorisant la réalisation du projet.
La demande d'un permis de construire doit s'effectuer en mairie. Le délai d'obtention est de deux mois. La demande doit être déposée en 4 exemplaires à la mairie du lieu de construction. Validité du permis : 2 ans.

Perte de charge

La perte de charge traduit la résistance induite par l’appareil à la circulation de l’air dans le circuit aéraulique. Plus elle est élevée, plus la consommation électrique du ventilateur sera grande.

Photovoltaïques (cellules)

Unités composées de deux couches de silicium dans lesquelles le rayonnement de la lumière du soleil provoque un déplacement des électrons, entraînant une production d’électricité. L’électricité est recueillie par des électrodes reliées entre elles sur des panneaux qui fournissent un courant continu alimentant des batteries.

Pile à combustible

Système de production d'électricité et de chaleur à partir d'hydrogène et d'oxygène sans production intermédiaire d'énergie mécanique. L'hydrogène peut être obtenu à partir du méthane.

Plan Climat
Un plan climat territorial est une démarche volontaire des collectivités locales qui entreprennent des actions locales ciblées pour réduire leurs émissions à effet de serre (meilleur tri des déchets, transports en commun, économies sur l’éclairage public, énergies renouvelables…).

Plancher Solaire Direct - PSD

Système de chauffage à basse température par le sol. Des capteurs solaires thermiques réchauffent l'eau qui circule à l'intérieur de l'habitat dans des serpentins recouverts d'une dalle lourde assurant l'inertie. Cette dalle diffuse la chaleur par rayonnement.

Plan local d’Urbanisme  (P.L.U.)
Document fixant les règles générales et les servitudes d'utilisation des sols d'une commune. Pour chaque zone définie, le P.L.U. fixe le Coefficient d'occupation des sols (C.O.S.) qui détermine la densité des constructions autorisées.

PNSE

Le Plan national santé environnement du gouvernement français, adopté le 21 juin 2004 pour quatre ans, a pour objectif de rendre l’environnement plus respectueux de la santé en réduisant les pollutions. 45 actions à mener d’ici 2008 ont été définies, dont 12 prioritaires. Y figurent la volonté de mieux connaître les pollutions à l’intérieur des bâtiments et leurs conséquences pour la santé. Le volet information du PNSE prévoit l’étiquetage des caractéristiques sanitaires et environnementales des matériaux de construction, moyennant la mise en place d’indicateurs simplifiés. A l’horizon 2010, 50 % des produits et matériaux de construction devront se conformer à cette recommandation.

Poêle à bois

Appareils de chauffage indépendant dont les parois sont généralement en fonte ou en acier.

Pollueur payeur

Principe établi en France en 1994 par la première loi sur l’eau, incitant les industriels et les citoyens à payer pour les dommages qu’ils causent à l’environnement.

Pompe à chaleur

Elle prélève la chaleur du sous-sol, augmente sa température et restitue une chaleur plus élevée dans l’habitation. Elle utilise un compresseur qui doit être entraîné par un moteur électrique. Pour un kilowattheure d’énergie électrique consommée elle en restitue trois à quatre. La pompe à chaleur peut récupérer l’énergie de 3 sources différentes, en fonction du milieu environnant : l’air extérieur, l’eau et le sol.

Pont thermique
Zone ponctuelle ou linéaire qui, dans l’enveloppe d’un bâtiment, présente une moindre résistance thermique (jonction de deux parois par exemple). Les ponts thermiques constituent un point froid où l’humidité peut se condenser.

Pouvoir calorifique

Terme permettant d'appréhender la quantité d'énergie de chaleur dégagée par l'effet de combustion d'un élément en présence d'oxygène. On parle également de chaleur de combustion. Le Pouvoir calorifique est utilisé pour mesurer le rendement d'une chaudière : plus la chaleur récupérée par la chaudière est proche de la chaleur créée par le combustible "brûlé", plus le rendement de celle-ci est considéré comme élevé.

Puissance-crête
Puissance délivrée par un module PV (photovoltaïque) sous un ensoleillement optimum de 1 kW/m2 à 25°C (les performances sont fonction de la température).

Puits canadien
Le puit canadien consiste à faire passer, avant qu'il ne pénètre dans la maison, une partie de l'air neuf de renouvellement par des tuyaux enterrés dans le sol, à une profondeur de l'ordre de 1 à 2 mètres. En hiver, le sol à cette profondeur est plus chaud que la température extérieure : l'air froid est donc préchauffé lors de son passage dans les tuyaux. Avec ce système, l'air aspiré par la VMC (ventilation mécanique contrôlée) ne sera pas prélevé directement de l'extérieur (via les bouches d'aération des fenêtres), d'où une économie de chauffage. En été, le sol est à l'inverse plus froid que la température extérieure : ce "puits" va donc utiliser la fraîcheur relative du sol pour tempérer l'air entrant dans le logement.


Q

Qualité de l’air
Souvent mesurée par une combinaison de méthodes chimiques et électroniques. Des sondes sont reliées à un système informatique qui enregistre automatiquement une quantité de valeurs à intervalle réguliers et qui peuvent ensuite être visualisées facilement sous diverses formes. En France, cette surveillance est réalisée par un ensemble d’associations (Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l'Air) réparties sur le territoire.

Qualitel
Label émanant d’un organisme certificateur fondé en 1974 qui réunit des représentants des pouvoirs publics, des associations de consommateurs et des organisations professionnelles de la construction. Ce label est principalement utilisé dans la construction des habitats collectifs et porte sur la protection contre les nuisances sonores.

Qualité environnementale des bâtiments – QE et QEB

Caractéristiques des bâtiments et de leurs équipements permettant de maîtriser les impacts de ces bâtiments sur l’environnement extérieur et de créer un environnement intérieur sain et confortable.


R

R
La résistance thermique est notée R. Elle exprime la capacité d'un matériau à résister au froid et au chaud.
Plus le R est élevé, plus le produit est isolant.
Elle est exprimé en m².°C/W.

Radon
Le radon est un gaz naturel inerte et radioactif, dépourvu d'odeur, de couleur ou de goût. Il est issu de la désintégration radioactive naturelle de l'uranium, que l'on trouve dans des les roches et dans les sols. On peut également trouver du radon dans l’eau.
Le sol libère facilement le radon qui, dans l'air, se désintègre en donnant des produits à courte durée de vie, appelés descendants du radon. En se désintégrant, ces descendants du radon émettent des particules alpha. radioactives et se fixent sur les aérosols, les poussières ou d’autres particules présentes dans l'air. Quand on respire, ils se déposent sur les cellules des parois des voies respiratoires, où les particules alpha peuvent endommager l'ADN et, potentiellement provoquer des cancers pulmonaires.
La concentration du radon dans l’air est généralement très faible. Sa concentration moyenne dans l’air extérieur varie entre 5 et 15 Bq/m3. La concentration est plus élevée à l’intérieur des bâtiments, surtout dans les mines, les caves et les installations de traitement des eaux.

Rayonnement infrarouge
Rayonnement naturellement émis par la terre, l’atmosphère et les nuages.

Rayonnement solaire instantané
Flux énergétique du soleil reçu à la surface de la terre sur un mètre carré à un instant donné. Il s'exprime en watt par mètre carré (W/m2) et varie de 0 à 1000 W/m2 sur terre. Par opposition, le rayonnement solaire intégré ou énergie solaire journalière est le flux énergétique du soleil reçu à la surface de la terre sur un mètre carré en une journée. Il s'exprime en Wattheure par mètre carré par jour (Wh/m2/jour).

REACH

La nouvelle réglementation européenne sur les substances chimiques (REACH) a été adoptée en décembre 2006. REACH correspond à « enregistrement, évaluation, autorisation et restriction relatifs aux substances chimiques » (en anglais: Registration, Evaluation, Authorisation and Restriction of Chemicals).

Récupération

Opération qui consiste à collecter et/ou trier des déchets en vue d'une valorisation des biens et matières les constituant.

Récupérateur d'énergie

Les récupérateurs ont pour fonction de réaliser un échange thermique entre l’air rejeté et l’air neuf admis.

Recyclage

Récupération des matériaux contenus dans les produits de consommation courante et les équipements jetés après usage pour les réutiliser dans un nouveau cycle de production. Cette activité permet d’économiser la planète. Par exemple, prendre des bouteilles cassées, les refondre, et en faire des bouteilles neuves.

Rendement électrique

Le rendement électrique indique le pourcentage d'énergie que restitue un système, car tout système énergétique engendre des pertes lors du fonctionnement. Une batterie par exemple va restituer 85 % de la totalité de l'énergie qu'elle a accumulée. Un onduleur va convertir que 90% de l'énergie qui lui est transmise.

Renouvelables ou non-renouvelables

Désignent la nature des ressources naturelles utilisées par les entreprises et les activités humaines plus généralement. Les ressources renouvelables sont celles disponibles en abondance et qui semblent inépuisables (l’énergie solaire par exemple), tandis ce que les ressources non-renouvelables sont celles dont le rythme d’utilisation excède celui de leur régénération naturelles (les énergies fossiles, dont le rythme de renouvellement s’étend sur des millénaires, sont considérées comme non-renouvelables).

Réseau de chaleur

Structure permettant l'acheminement de la chaleur à travers des canalisations - le plus souvent l'eau - à l'état de liquide ou de vapeur - étant le vecteur de communication de la chaleur. La contrainte de ces réseaux est qu'ils doivent être proches des centres de production de la chaleur. L'eau peut être chauffée par des centrales thermiques (fonctionnant au gaz, fioul ou bois), par la géothermie, les usines d'incinération ou par des centrales nucléaires. Autres termes utilisés : chaleur à distance, réseau de chauffage urbain.


S

Santé et qualité de l’air
La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité. Nous passons, en moyenne, 80% de notre temps à l'intérieur de bâtiments, que ce soit à la maison, au travail, pour des activités de loisirs, mais aussi en voiture ou dans les transports publics... Bref, la qualité de l'air que nous y respirons a par conséquent une importance énorme. Or, la qualité de l’air intérieur est souvent moins bonne qu’à l’extérieur ! L'impact de certaines pollutions intérieures pourrait être plus important que celui de la pollution extérieure . Les causes de cette pollution intérieure peuvent être nombreuses : produits ménagers, produits d'entretien, cosmétiques, peintures et composant du bâtiment..., modes de chauffage ou de cuisson, tabagisme,... sans oublier le manque d'aération et la conception des bâtiments.

Solaire photovoltaïque

Energie renouvelable utilisant le rayonnement du soleil pour produire de l’électricité.

Solaire thermique

Energie renouvelable utilisant le pouvoir chauffant du soleil pour produire de la chaleur.

Surfaces annexes

Ensemble des surfaces bâties non habitables.

Second œuvre
Travaux tous corps d'état hors structures porteuses (gros œuvre).

Sonde géothermique
Echangeur de chaleur constitué de tubes de polyéthylène insérés verticalement dans un forage de plusieurs dizaines de mètres de profondeur et dans lesquels circule un liquide antigel qui prélève la chaleur du sol environnant.

Station d’épuration

Une station d’épuration est installée généralement à l’extrémité d’un réseau de collecte, sur l’émissaire principal, juste en amont de la sortie des eaux vers le milieu naturel. Elle rassemble une succession de dispositifs, empruntés tour à tour par les eaux usées. Chaque dispositif est conçu pour extraire au fur et à mesure les différents polluants contenus dans les eaux.

Surface au sol

Surface occupée au sol par la construction.

Surface habitable

Surface de plancher construite après déduction des surfaces occupées par les murs, cloisons, gaines, ébrasements de portes et fenêtres, marches et escaliers. La surface habitable ne tient pas compte de la superficie de combles non aménagés, caves, sous-sol, garage, remises, loggias, balcons, vérandas, locaux communs et autres dépendances du logement, ni des parties de locaux d’une hauteur inférieure à 1.80 m.

Surface Hors Œuvre Brute (SHOB)

Désigne la surface de tous les planchers d'une construction y compris les murs à laquelle s'ajoutent des surfaces dites non habitables (les garages, les terrasses, les surfaces de moins de 1,80 mètres sous plafond, certaines annexes).

Surface Hors Œuvre Nette (SHON)

Désigne la surface hors œuvre nette d'une construction prise en compte dans le calcul du COS. Elle s'obtient en soustrayant de la surface hors œuvre brute les surfaces dites non habitables.

Système de Management de l’Environnement - SME

Système permettant à un organisme de mettre en œuvre sa politique environnementale et d'atteindre les objectifs associés de maîtrise des impacts environnementaux significatifs de ses activités et de respect des exigences réglementaires. Le SME peut être certifié, en s’appuyant sur la norme ISO 14001.

Système de Management d’Opération - SMO

La mise en place d’un Système de management d’opération (SMO), gage d’une organisation efficace et rigoureuse, permet de hiérarchiser les cibles d’un projet de qualité environnementale du bâtiment et de s’organiser pour les atteindre. Le SMO est en quelque sorte l’équivalent du SME, mais appliqué à la construction. Ce concept a été introduit avec la certification « NF Bâtiments Tertiaires – Démarche HQE® ».

Système photovoltaïque autonome

Système de production d'énergie électrique indépendant qui n'est pas relié à un réseau public de distribution d'électricité

Système photovoltaïque raccordé au réseau

Système de production d'énergie électrique interconnecté à un réseau public de distribution d'électricité

Système solaire combiné
Installation utilisant le rayonnement solaire pour couvrir une partie des besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire.


T

Taxe carbone
Taxe sur les combustibles fossiles comme le pétrole, le charbon, ou encore le gaz naturel. Le taux dépend du contenu en carbone du combustible considéré.

Toxicité

Capacité d'une substance à provoquer des altérations ou des perturbations des fonctions d'un organisme vivant, conduisant à des effets nocifs dont le plus grave est la mort.

Très haute performance énergétique - THPE
Qualifie un bâtiment dont la consommation de référence est très inférieure à la consommation de référence fixée par la réglementation thermique en vigueur (en 2008, 20% inférieur à la RT 2005).

Triple vitrage

Les triples vitrages ont une forte résistance thermique. Ils emprisonnent des lames d'air entre les vitres, ce qui leur donne de bonnes propriétés isolantes. Le type de menuiserie est également important : il faut que la menuiserie ait une bonne propriété isolante et qu'elle assure une très bonne étanchéité.

Tri sélectif
Opération visant à séparer les déchets en différentes catégories : cartons, verre, métal, papier, plastique… Cette action facilite l’élimination dans des processus spécifiques à chaque catégorie. Cette action n’a de réel impact que s’il existe de nombreuses poubelles différentes et que tout le monde participe.


Technologie propre
Procédés qui permettent le recyclage de l'eau, des polluants dans les industries consommatrices de matières premières, mais aussi les techniques qui engendrent peu ou pas de déchets ou qui permettent une valorisation maximale par réemploi dans l'entreprise.


U

Unités de Valorisation Energétique
Usines d'incinération des déchets permettant de produire de l'électricité ou de la vapeur, alimentant un réseau de chaleur ou un site industriel.

Unité Fonctionnelle - UF

C’est la performance quantifiée d’un système de produits destinée à être utilisée comme unité de référence dans une ACV. [ISO 14040] L’UF a une dimension temporelle : assurer la fonction F pendant la durée de vie représentative du produit dans l’ouvrage étudié, dite durée de vie typique (DVT). L’UF comprend le flux de référence (en kilogramme de produit), la prise en compte des emballages, des accessoires de pose, ainsi que le taux de chute lors de la mise en œuvre et l’entretien.


V

Valorisation des déchets
Réemploi, recyclage ou toute autre action visant à obtenir des matériaux réutilisables ou de l’énergie à partir des déchets.

Valorisation énergétique

Utilisation du potentiel énergétique des déchets. L’énergie ainsi produite sert à produire de l’électricité et/ou de la chaleur et/ou de la vapeur.

Variations climatiques

Modification durable global du climat de la Terre ou de ses divers climats régionaux.

Vide sanitaire

Mode de construction du plancher qui permet de maintenir une couche d’air entre le sol et la maison pour préserver des actions de l’humidité.

Ventilation mécanique

Système comportant un ou deux ventilateurs électriques qui mettent l’air en mouvement afin de permettre son évacuation ou son insufflation forcée. Dans une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée), les bouches de ventilation régulent automatiquement l’admission et l’extraction d’air afin d’assurer correctement son renouvellement tout en limitant les déperditions d’énergie.

Ventilation naturelle
Ventilation sans l’assistance de ventilateur. Le vent ou l’écart de température entre l’intérieur et l’extérieur entraînent le passage d’air grâce à la présence de grilles de ventilation.

Ventilo-convecteur
Emetteur de chaleur ou de froid par air raccordé à un circuit d'eau chauffée ou rafraîchie par la PAC (pompe à chaleur). Il filtre et diffuse l'air des pièces grâce à un ventilateur.

Verre auto nettoyant

Un verre autonettoyant est un verre qui, de par un revêtement microscopique spécial, a la capacité de dégrader les salissures organiques et donc de rester propre plus longtemps qu'un verre ordinaire.

Vitrage basse émissivité

L’émissivité est la caractéristique que représente la capacité d’un matériau à restituer de l’énergie.
Une couche faiblement émissive déposée sur une des faces internes d’un double vitrage permet d’arrêter l’énergie dans les longueurs d’ondes situées dans l’infrarouge tout en laissant passer celles du spectre visible.
Cette couche, de métal noble déposée au moment de la fabrication du verre, abaisse fortement l’émissivité de la surface du verre.

VMC - Ventilation Mécanique Contrôlée
Dispositif permettant la circulation d'air dans un logement. Il est fondé sur une extraction d'air vicié dans les pièces techniques (cuisine, sanitaires) et une injection d'air sain dans les pièces de séjour.


W

WWF
Organisation mondiale de protection de l’environnement. Sa mission est de promouvoir le développement durable, de protéger les forêts, les espèces menacées… WWF cherche à enrayer puis à inverser le processus de dégradation de la planète.


Z

Zéolithe
La zéolithe est un minéral appartenant à la famille des alumino-silicates hydratés, de composition proche de celles des argiles. Il existe aujourd’hui des zéolithes naturelles et synthétiques. Les premières se forment sur des terrains où les roches et les cendres volcaniques ont réagi avec les eaux souterraines alcalines.
La principale propriété de la zéolithe est son pouvoir de catalyse, c’est-à-dire qu’elle génère une réaction chimique, qui transforme les polluants, sur lesquels elle agit, en substances non dangereuses tels que le dioxyde de carbone (CO2) et l’eau (H2O). Leurs propriétés sont aujourd’hui utilisées dans l’industrie :

  • En dépollution, pour l’élimination de NOx des effluents du diesel et des COV.
  • En neutralisation d’odeur, pour les engrais, les élevages porcins et de volailles.
  • En additif alimentaire, dans des produits d’élevage, pour son effet anti-bactériologique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ancreF
Contactez un membre du réseau eOspace